Altercations et intimidations – Pau, Occitània

12 Novembre 2013

Peu après le repas de midi au sortir d’un restaurant universitaire palois, trois de nos camarades ont essayé de discuter avec un membre dirigeant d’une organisation se revendiquant marxiste-léniniste. En effet, suite à notre invitation pour la soirée de présentation ils voulaient savoir si des personnes de leur organisation pensaient venir. Ils ont essuyé des remarques hors de propos et hostiles (attaques personnelles) et des critiques contre notre « antifascisme qui sert à rien ».

Suite à cela, ces mêmes trois camarades se sont dirigés vers l’UFR Lettres où ils ont rencontré un groupe d’étudiants avec qui ils avaient eu des précédents. Pour nous remettre en mémoire ces personnages, nous rappellerons l’épisode de notre collage à l’université. Ils étaient partis pour coller en vue de la manifestation du 26 octobre en solidarité avec Georges Abdallah : ils ont commencé par l’UFR Lettres, où se déroulait un apéritif sauvage d’étudiants en histoire (L1) avec qui ils ont eu un petit accrochage. Les étudiants en histoire ont en effet crié des slogans anti-antifa, et réactionnaires. Nos camarades sont passés outre pour mener à bien leur action. Après avoir fait le tour de la fac, ils sont revenus à ce bâtiment. Ils ont été accueillis avec les mêmes phrases qu’au début auxquelles se sont ajoutées des propos nationalistes ; ils remarquent ensuite avec une fausse surprise que l’affiche avait été arrachée. Répondant avec colère aux multiples provocations, une personne présente au collage lance sur la voiture des étudiants le restant de colle. En repartant vers la voiture des militants, nos camarades féminines ont été victimes de propos sexistes tels que « cours salope ». Les étudiants ont par la suite tenté de les poursuivre, et ont frappé sur notre voiture. Cet épisode rappelé, nous comprenons mieux pourquoi ils sont venus pour «leur faire peur ». Ils ont bloqué les trois camarades dans le coin des machines à café, se sont mis à plusieurs derrière le propriétaire de la voiture. Ils ont tenté d’instaurer un rapport de force en leur faveur, pour intimider. Le propriétaire de la voiture a tenté de défendre son cas, prétextant qu’il n’était pas à l’origine de l’arrachage et des propos tendancieux. Selon lui, la réaction du camarade aurait été démesurée et non réfléchie. Il s’est ensuite enfoncé derrière des explications vaseuses comme par exemple le fait que les insultes et provocations n’étaient pas une attaque politique car selon lui l’affiche n’était pas politique (les slogans étaient pourtant clairs : Libérez Georges Abdallah, 30 ans de prison 30 ans de résistance). Toujours selon lui et son ami réactionnaire le combat pour la Palestine n’a aucun point commun avec le combat pour l’Occitanie ou le Pays Basque : « si un pays n’est pas sur la carte ce n’est pas un pays et ça n’a pas de raison de le devenir ».

Face à ces propos réactionnaires, nous ne fléchirons pas. Nous assumons nos actes et ne les regrettons en aucune manière.

5 réflexions sur “Altercations et intimidations – Pau, Occitània

  1. Vous êtes ridicules. Vous n’avez pas reçu de critiques personnelles. de la part d’un « membre dirigeant » d’une organisation ML. Cette personne a seulement fait remarquer à la dirigeante de l’AAF de Pau par ailleurs membre de Futur Rouge qu’ils prônaient le rassemblement avec des fascistes à la manif de Quimper; L’autre personne présente, a alors dit, « ça c’est vos histoires d’organisation », n’ayant pas du coup la volonté (ou le courage) d’entrer dans le débat. Il s’agissait donc d’attaques oui, mais d’attaques politiques. Le camarade défendait la ligne politique de son organisation contre la prétendue révolte du bonnet rouge dont la position se trouve ici (http://rocml.org/carhaix-et-quimper-deux-manipulations/).

    Pour le reste, si c’est cela les actions du groupes, le marxiste-léniniste a eu raison de prétendre que ce groupe était inutile.

    Mais le « dirigeant marxiste-léniniste » est tout de même aller à leur débat argumenter ses positions, sans même que ces fameux critiques n’aient la capacité de répondre clairement.
    A quand plutôt que les vagues malsaines de la mauvaise foi un vrai débat politique, avec droit de réponse?

    Mais après tout, je n’attend rien d’une bande de « militants » qui passent leur temps à enlever des tracts du FN sur les voitures et à faire des articles de leur organisation pour raconter leur vie trépidante.

    • – Ces attaques n’entraient en rien dans le sujet, à savoir l’invitation à la conférence-débat d’une organisation antifasciste. En effet, elles se focalisaient sur des querelles entre organisations politiques. Elles étaient donc personnelles, dans ce contexte.
      – Il n’y a pas de dirigeant ou de dirigeante de l’AAF-Pau.
      – Le « membre dirigeant d’une organisation se revendiquant marxiste-léniniste » (nous n’avons jamais dit que tu es ML) est tout de même allé parasiter notre débat afin de défendre des positions quasiment anti-antifascistes. Un membre de notre organisation a même dû réclamer le silence de l’assistance afin de te laisser finir de déverser ton torrent d’insanités. De plus, des réponses claires ont été données. Les personnes présentes peuvent en témoigner.
      – Tu ne sais manifestement rien de notre activité politique. Il faut dire que lorsqu’on a abordé ce sujet lors de la soirée du 21, tu étais trop occupé à discuter avec la personne assise à ta droite.
      – Si tu n’attends rien de nous, inutile de nous demander un débat politique.
      – Enfin, quand on a deux sous de dignité et de respect, on n’utilise pas comme pseudo le nom d’un communiste ayant gardé a dignité face à la mort infligée par les fascistes.

  2. Deux conditions de Dimitrov : Crise économique, menace de renversement des travailleurs.
    Aujourd’hui ces deux conditions ne sont pas remplies. Ou alors démontrez le scientifiquement. V

    Vous ne savez rien de la vie de JP Timbaud, : il n’a pas eu besoin de créer de collectif antifa pour lutter contre le fascisme: lutte syndicale et politique ont été ces deux moyens. Puis la lutte antifasciste lui a été imposé, vous vous créez la nécessité de cette lutte dans votre petite tête.

    Mais pourquoi ne faites vous pas d’alliance avec le Front de Gauche si vous considérez que la question du fascisme est à l’ODJ?
    Et deuxièmement, je me fais limite traiter de fasciste, mais moi qui ne suis pas membre de votre orga, je n’ai pas appeler à défiler avec le patronat, les réacs et les fachos à Quimper.
    En fait, je ne comprend pas pourquoi le ROC ML est attaqué dans cet article. Qu’est ce cela a à voir avec le combat antifasciste? Vous avez de troublantes priorité décidément.

    (PS: pour faire une conversation on est deux, j’ai encore le droit de parler librement les sujets que je souhaite aborder. D’autant que ce n’est pas moi qui ait engagé la conversation)
    PS 2: ah oui je suis sexiste parce que je n’ai adressé la parole qu’au mec, vous avez oublié de dire ça.

    • Si tu avais écouté lors de la conférence, comme dit précédemment, tu aurais compris que notre activité consiste à dénoncer les groupes fascistes et leur propagande. Nous ne considérons pas que l’Etat français soit fasciste ou qu’il va devenir fasciste demain (bien que cela puisse arriver dans l’avenir, cela dépendra de l’avancée de l’action de la classe travailleuse). Certains de nos membres connaissent la vie de Timbaud et ton mépris pour les gens en règle générale est digne d’un petit facho mais pas d’un révolutionnaire. Au fond, tu es un peu le Mélenchon du ROCML. De plus certains de nos membres mènent une lutte syndicale et/ou politique en plus de la lutte contre les idées nauséabondes des fascistes. Si tu penses que nous nous créons nous-mêmes la nécessité de la lutte antifasciste, alors tu ferais bien de sortir de ta tour d’ivoire faite de branlouille intellectuelle.
      Aucun besoin de s’allier avec le FDG: c’est une coalition politique sur laquelle chacun des membres de l’AAF-Pau a ses propres opinions. De plus – pour la troisième fois – si tu avais écouté lors de notre conférence, tu saurais que l’AAF-Pau est indépendante de toute organisation politique ou syndicale.
      L’AAF-Pau n’a jamais « appelé à défiler avec le patronat, les réacs et les fachos à Quimper ». Cette accusation est extrêmement grave mais ne nous étonne pas de la part de quelqu’un qui est prêt à mentir pour arriver à ses fins (tout comme le patronat, les réacs et les fachos).
      Le ROCML est attaqué car des membres de notre organisation t’ont reconnu derrière tes commentaires. De plus, c’est toi qui as envoyé chier des membres de l’AAF-Pau alors qu’ils venaient simplement s’assurer du fait que le ROCML avait bien reçu notre invitation à la soirée du 21, à laquelle tu es venu assumer tes positions anti-antifascistes.
      Nous te prions désormais de cesser de polluer notre blog avec tes commentaires nauséabonds. Et pour paraphraser Jose Marti: « si tu ne luttes pas, aies au moins la décence de respecter ceux qui le font ». Car à part venir poster des insanités sur notre blog, tu ne sembles pas faire grand-chose.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s