Sur l’action du GADI – Pau e Tarba, Occitània

Entre décembre 2013 et février 2014, trois attentats ont eu lieu entre Pau et Tarba*. Tous trois ont été revendiqués par le Groupe Action Directe International (GADI).

Prison de Tarbes, 25 décembre 2013.

Prison de Tarbes, 25 décembre 2013.

Le 25 décembre 2013, un engin incendiaire prend feu devant la Maison d’arrêt de Tarba*. Deux jours plus tard, c’est au tour de la Caserne du 35ème RAP, dans cette même ville. Le 4 février 2014, ces deux attentats sont revendiqués par le GADI. Quelques jours plus tard, c’est au tour de l’Église de la science chrétienne de Pau d’être victime d’un attentat, lui aussi revendiqué par le GADI le 8 février.

Une phase offensive dans la lutte antifasciste

Caserne du 35ème RAP de Tarbes, 27 décembre 2013.

Caserne du 35ème RAP de Tarbes, 27 décembre 2013.

Dans son premier communiqué, le GADI affirme que les deux attentats de Tarba ont été réalisées « en solidarité et à l’appel international des 5 anarchistes de Barcelone. » Il est aussi fait mention de l’assassinat de Clément Méric par des fascistes (5 juin 2013) et de l’augmentation des agressions fascistes dans l’État français. Le communiqué ayant suivi l’attentat du 8 février à Pau rappelle que « du début des années 1990 à aujourd’hui, près d’une centaine de personnes ont été assassinés par des groupes fascistes ». Le GADI fait alors de nouveau allusion à l’assassinat de Clément Méric. On peut considérer l’action du GADI comme le passage à une phase offensive de la lutte antifasciste. Cette phase viserait à nous défendre contre les fascistes qui, quant à eux, n’hésitent plus à employer la violence, souvent physique.

Procès d’un « militant anarchiste entré en résistance »

Église de la science chrétienne de Pau, 8 février 2014.

Église de la science chrétienne de Pau, 8 février 2014.

Le 14 février, on apprend dans la presse que deux personnes ont été interpellées dans le cadre de l’enquête sur ces attentats. Le 18 février, lendemain de l’audience au Tribunal de Tarba, il s’avère que l’un des deux hommes – Damien Camelio –  a été jugé pour ces attentats et condamné à deux ans de prison. Ce dernier assume la responsabilité des attentats. « Il est là le vrai terrorisme: quand des familles sont jetées à la rue, quand des parents ne peuvent plus nourrir leurs enfants, quand la dignité humaine est piétinée. Regardez votre terrorisme dans les yeux avant de juger le mien » déclarera le prévenu. Il se définit comme « un militant anarchiste entré en résistance. » Quant à sa culpabilité, il annonce au tribunal: « je ne suis pas innocent, au propre comme au figuré. Ni coupable tant que vous ne reconnaîtrez pas la culpabilité des vrais oppresseurs terroristes. »

Prise de position de l’AAF – Pau

L’AAF – Pau se voit obligée d’exprimer son opinion face à ces évènements. En effet, ceux-ci ayant eu lieu dans notre « zone d’action », il serait difficile de choisir l’option de la fuite. Nous refusons de condamner ces actes. Cependant, nous nous devons de préciser que ces derniers diffèrent des méthodes que nous avons choisi d’utiliser afin de mener la lutte antifasciste. En effet, notre mode d’action se limite à l’information sur les idées véhiculées par le fascisme et à l’annihilation de la propagande fasciste à Pau et en Béarn.

* Tarbes, en français.

Sources:
La Dépêche: ici, et .
Sud Ouest: ici.
Contra Info: ici, et . (Site auquel les communiqués du GADI ont été envoyés.)
AAA 12: ici, , et . (Apparemment il y a quelques soucis pour accéder au site.)

Publicités

Une réflexion sur “Sur l’action du GADI – Pau e Tarba, Occitània

Répondre à antiantifa Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s