Nouveau jugement contre Pablo Hasél – État espagnol

Le rappeur communiste catalan Pablo Hasél sera de nouveau jugé aujourd’hui (29/04/2014). Cette fois-ci, il est accusé de menaces envers le PP (Partido Popular, branche réformiste des franquistes, au pouvoir en Espagne) et d’avoir tagué un de leurs locaux. Le juge qui présidera la séance est lui-même un membre du PP. Pablo avait déjà été condamné à 2 ans de prison avec sursis dans le cadre d’un procès pour apologie du terrorisme. Nous condamnons fermement cet acharnement judiciaire, mené par un État franquiste, contre une personne dont le seul crime est d’écrire des chansons dénonçant le capitalisme.

Pablo Hasél condamné à 2 ans de prison pour avoir écrit des chansons – État espagnol

Ce rappeur communiste de 26 ans vient d’être condamné à deux ans de prison par l’Audience Nationale espagnole.

Pablo Rivadulla Duró, connu artistiquement comme Pablo Hasél, rappeur communiste catalan connu pour ses chansons engagées, vient d’être condamné à deux ans de prison par l’Audience Nationale espagnole. Accusé d’apologie du terrorisme, le chanteur de 26 ans explique que la justice espagnole le condamne « pour plusieurs chansons et écrits dans lesquels [il] exprime [sa] haine des oppresseurs, des coupables de la situation intolérable que nous vivons, des responsables d’un génocide quotidien. » (1) Sans minimiser ses positions politiques révolutionnaires, Pablo dénonce la justice à deux vitesses d’un pays capitaliste tel que l’État espagnol : « dire dans des chansons que les immigrés doivent être assassinés […] n’est pas condamné et c’est normal, là où la Garde Civile vient d’assassiner 15 immigrants. » (1)

Deux poids, deux mesures

Il est vrai que l’État espagnol, ses politicienNEs, ses médias, etc pratiquent activement l’apologie du fascisme tandis qu’ils interdisent toute revendication antifasciste ou révolutionnaire un tant soit peu virulente. Il en est de même avec, d’une part l’interdiction de prendre position pour un groupe armé et révolutionnaire (ETA, GRAPO, …), et d’autre part l’absence de jugement de certains responsables des groupes armés fascises auteurs d’assassinats (GAL, les BVE, …). Le journal en ligne La República avait déjà posté un communiqué de Pablo Hasél concernant sa situation récente, avant sa comparution. (2)

Sources :
(1) Pablo Hasel: “Me quieren condenar a 2 años de prisión por hacer canciones y escribir”, La República.
(2) Comunicado de Pablo Hasél tras su juicio en la Audiencia Nacional, La República.

Pablo Hasél (liberatz) 2014-04-01