Proposition n°2205 : une loi contre l’antifascisme – État français

CRS 1968 02Un projet de loi visant à dissoudre les groupes antifascistes a été proposé à l’Assemblée Nationale.

« Proposition de loi n°2205« . C’est le nom du projet qui viserait à « élargir les conditions de dissolution des associations ou groupements de fait tels que les groupes « antifas » ». En effet, sous prétexte de « violences », de « trouble » et d’atteinte portée « aux biens et aux personnes, en particulier contre les forces de l’ordre et les institutions publiques », des députés de droite ont déposé cette proposition de loi le 17 septembre dernier à l’Assemblée Nationale.

Risques de poursuites

Le projet pourrait restreindre la liberté des militantEs antifascistes à s’organiser en collectif, y compris en tant que « groupement de fait ». Ceci ferait courir le risque à n’importe lequel/laquelle de nos camarades d’être la victime de poursuites judiciaires pour le simple fait d’être militantE.

Publicités