FACE À L’IMPÉRIALISME FRANÇAIS : SOUTIEN INTÉGRAL AUX MIGRANT-E-S

Sur le continent européen où la libre circulation des capitaux, aux conséquences dévastatrices ne semblent pas déranger les différents gouvernements, l’arrivée de migrants, semble pour eux bien plus problématique. Aucun des pays européens ne jouent le rôle d’asile qu’il devrait jouer, et ils se refusent tous à offrir des conditions d’accueil décentes à ces migrant-e-s qui pourtant n’ont commis aucun crime, à part celui de vouloir simplement passer sur le « territoire » européen. Au niveau de l’État français on ne voit aucune évolution dans les différents gouvernements, que ce soit au poste de ministre de l’intérieur, de Sarkozy à Cazeneuve les migrant-e-s continuent à être considéré-e-s comme des ennemi-e-s et les réfugié-e-s comme des menaces, tout comme à la présidence où François Hollande lors de sa candidature en 2012 avait dit vouloir mettre fin à la détention des migrant-e-s mineur-e-s représentant une entrave grave aux droits de « l’Homme », promesse bien entendu non tenue. Des solutions durables n’apparaissent toujours pas lorsque comme à Calais dans certains squats ou s’entassaient des migrant-e-s la gale se déclarait. Les différents états continuent à voir les arrivées de migrant-e-s comme rentrant uniquement dans le cercle de l’immigration irrégulière, qu’ils condamnent violemment, sans tenir compte de la condition des Érythréens ou des Soudanais vivant dans leurs pays respectifs des régimes politiques où les droits de « l’Homme », que les dirigeant-e-s européen-e-s ont déclaraient porter sur les autres continents au prix comme on le sait de la colonisation, sont bafoués et la situation invivable. Les gouvernements ne tiennent aucun compte du constat pourtant unanime que dresse les associations soutenant aujourd’hui les migrant-e-s sur le sol européen. Tout cela rend le quotidien des migrant-e-s invivable .

Le quotidien des migrant-e-s

Devant une politique européenne de l’immigration fondée sur la répression permanente, le quotidien des migrant-e-s est terrible. Pour atteindre la « forteresse Europe », fautes de visas permettant l’utilisation de transports légaux, illes se trouvent obligé-e-s de passer par les réseaux clandestins de passeurs pour effectuer de dangereux périples terrestres ou maritimes. Illes s’exposent alors aux contrôles et à la violence policière . Illes arrivent également durant ces trajets de nombreux accidents comme lors du désastre de Lampedusa ou ce vendredi ce jeune Erythréen mort sur le site de l’Eurotunnel en tentant de passer sur le sol anglais. Arrivé-e-s sur le sol européen , les migrant-e- s confronté-e-s à la peur perpétuelle de voir leurs familles dispersées, de connaître les arrestations, et l’expulsion, subissent en plus, tous les jours les discriminations et la xénophobie. Du fait de certains médias et des gouvernements, ils sont sans cesse instrumentalisé-e-s pour créer la peur alimentant par la même le racisme. Cette situation est inacceptable, nous devons réagir face à cela et face aux attaques dont illes sont victimes, comme ce demandeur d’asile agressé au couteau au square de la Chapelle (Pairs) en plein paris le 25 juin, ou face à la pression des groupuscules d’extrêmes droites comme « Sauvons Calais » ou Génération Identitaire qui comme à leur habitude sont allés courageusement intimider les migrant-e-s installé-e-s à Austerlitz parqués sous un pont, en leur lançant depuis le haut du pont des pétards sur leurs tentes, et des tracts aux messages répugnant tels que : « rentrez chez vous » accompagnés d’insultes et de banderoles réclamant leur départ de ce qu’ils considèrent comme leur territoire ..

Soutien de l’AFA Pau
Nous soutenons les militant-e-s progressistes qui ont rejoint les associations et les collectifs luttant pour la prise en compte, la défense, l’assistance et la légalisation des migrant-e-s. Nous soutenons l’auto-organisation des migrant-e-s et la primauté de leurs décisions collectives. Illes ont aujourd’hui besoin de soutien : nourriture, vêtements, téléphones, contacts, cours de français, traductions de tracts d’informations, etc.

Nous ne pouvons accepter les conditions de vies des camps dans lesquels sont entassé-e-s les migrant-e-s, véritable cache misère, servant à cacher à la population les désastres de la politique des états européens. Nous réclamons la fin de l’immigration irrégulière en la rendant régulière pour ceux et celles étant contraint ou choisissant l’Exil en Europe. Nous voulons la régularisation et un logement pour tous et toutes pour mettre fin à ces conditions de vies inhumaines.
Aujourd’hui les impérialismes européens récoltent ce qu’ils ont semé. Les pouvoirs européens par le biais de la colonisation et de la néo-colonisation ont placé des gouvernements corrompus, à leur laisse, qui alimentent les conflits civils et internes, poussant la population à fuir la guerre et les massacres. Les migrant-e-s viennent ici pour réclamer justice, pour une vie sereine et loin des magouilles impérialistes.
L’AFA Pau apporte donc son soutien à la lutte des migrant-e-s .

Refugees Welcome

"La patera" d'Enrike Gómez

« La patera » d’Enrike Gómez

Publicités